Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Microprocessor without Interlocked Pipeline Stages
Modeler Inventer Peaufiner avec Style
Mes Inventions Pour la Semaine
Milliers d'Inventions Personnelles de la Semaine
Million d'Instructions Par Seconde

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Alternatiba 2015 : le compte-rendu

Alternatiba 2015 : le compte-rendu

Le 28 juin 2015, c'était la première édition du 'Village des Alternatives'. Le MIPS et l'association PauLLA disposaient d'un magnifique stand pour promouvoir leurs activités respectives.

Arrivés dès 9h, les membres de l'association se sont rapidement mis au travail afin de mettre en place un joli stand aux couleurs de PauLLA et du MIPS. L'endroit qui nous a été réservé, dans l'entrée de la maison de l'enfance de Billère, est facile à aménager grâce aux tables mises à notre disposition. Nous ne sommes qu'à quelques mètres de la salle dans laquelle auront lieu les conférences.

 

Dès 10h, tout est prêt. Le tout premier conférencier s'inquiète un peu, à juste titre, de ne voir venir personne pour suivre son intervention. A 10h15, il jette l'éponge, faute de public. C'était effectivement un peu ambitieux d'espérer remplir la salle dès l'ouverture de la journée.

 

Sur le stand, on trouve d'un côté la partie Logiciels Libre/PauLLA et de l'autre tout ce qui concerne le MIPS. Il y a donc d'une part des machines équipées de Linux (Elementary OS, Mint, OpenElec + Kodi ...), des fiches libres, des panneaux grand format de l'expo libre, 2 téléphones ZTE Open équipés faisant tourner Firefox OS, un Raspberry Pi transformé en media center diffusant des films libres, des badges Firefox et Thunderbird, une pirate box... et d'autres part l'imprimante 3D Replicator 2X, des bobines d'ABS, le scanner 3D en cours de fabrication, l'Oto d'Eric, un bus (jouet) vintage avec une roue réparée, des objets imprimés en 3D, des échantillons de découpe et de gravure... et cette liste n'est sans doute pas exhaustive.

 

Pour ce qui nous concerne, la première conférence est prévue à 11h15, elle est intitulée "Le logiciel libre, de la protection de vos libertés à celle de vos données". Michaël et Antoine sont en place à l'heure pile devant une salle... qui ne demande qu'à se remplir. Heureusement, 3 spectateurs arrivés avec un peu de retard permettent à la conférence de démarrer. Le monde (!) attirant le monde, il y aura jusqu'à 5 personne pour écouter la bonne parole. Certes cela fait peu, mais au moins la conférence ne fut pas annulée.

 

Au cours de la matinée, les visiteurs ne se pressent pas trop sur le stand, à tel point qu'il est envisagé à la mi-journée de s'installer en extérieur ainsi que l'ont fait de nombreuses associations n'ayant besoin ni de réseau, ni d'électricité.

 

Après la pause sandwich, il y a un net progrès dans le nombre de visiteurs qui passent sur le stand. Entre 14h et 16h, l'affluence est régulière et les échanges sont intéressants. Nous en profitons pour collecter les adresses e-mails de ceux qui souhaitent recevoir des infos sur les activités de PauLLA mais aussi des volontaires pour une formation à l'utilisation de l'imprimante 3D.

 

A 17h, c'est au tour du MIPS de faire l'objet d'une conférence. Elle est intitulée "Le MIPS, un fablab pour réparer au lieu de remplacer". Après avoir présenté le lieu et son fonctionnement, 'les Erics' ont présenté quelques projets menés au fablab ainsi que le déroulement des repare-party.

 

Vers 18h30, c'est déjà l'heure de démonter le stand et d'aider à ranger les tables et les chaises avant d'aller boire l'apéro chez le Président. A 20h, tous les échantillons et le matériel qui avait été emprunté au fablab est remis en place.

Bilan

Ce qui était bien :

  • nous avons obtenu de la part de l'organisation tout ce qui a été demandé : tables, électricité, réseau wifi, chaises...
  • l'opportunité de rencontrer sur le terrain et de nouer des contacts avec de futurs utilisateurs du fablab

Ce qui pourrait être amélioré :

  • on ne peut rien faire à ce sujet mais la météo était tellement extra que beaucoup de visiteurs potentiels ont sans doute décidé d'aller passer leur journée sur la côte
  • le fléchage pour arriver jusqu'à notre stand, un peu isolé, est sans doute à améliorer