Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter S'inscrire
Microprocessor without Interlocked Pipeline Stages
Milliers d'Inventions Paloises de la Semaine
Mes Idées Peuvent Surgir
Merveilleuses Inventions Pour S'amuser
Mecs Impatients et Présomptueux S'abstenir

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Makerbot Replicator 2X : premières impressions

Makerbot Replicator 2X : premières impressions

Ding dong ! Salut, c'est le livreur, votre nouveau joujou est arrivé...
Makerbot Replicator 2X : premières impressions

Makerbot Replicator 2X

La livraison a donc eu lieu le mercredi 7 mai en début d'après-midi. Au total, 6 cartons contenant une imprimante 3D Makerbot Replicator 2X, ses accessoires et 40 bobines de 1kg de filament au diamètre 1,75 mm (8 couleurs différentes).

Quelques photos du déballage et des premiers essais sont disponibles dans la galerie.

La mise en service est relativement simple : libérer l'imprimante de son carton, couper les liens qui empêchent la tête de bouger pendant le transport, fixer la poignée du capot, fixer les supports de bobine à l'arrière et relier au secteur.

Une fois allumée, un script (entièrement francisé) se met en route et guide les utilisateurs directement sur l'écran LCD pour les 2 étapes importantes : charger le filament et régler l'horizontalité du plateau.

Le chargement du filament ne pose aucune difficulté. Plus technique, le réglage de l'horizontalité se fait à l'aide des 3 écrous disposés sous le plateau. Il faut qu'une mince feuille de papier puisse s'intercaler entre les 2 têtes d'extrusion et le plateau chauffant.

Le fabricant a le bon goût de fournir une carte SD sur laquelle se trouvent quelques fichiers .stl permettant de procéder immédiatement à quelques tests. Et là, il faut s'armer de patience : le plateau chauffant doit atteindre 110° et chaque tête utilisée pour l'impression 230°, il faut donc compter 5 à 10 minutes pour que l'impression démarre réellement.

Dès que la température requise est atteinte, la petite bête se met au travail en produisant un bruit de moteur électrique modéré mais très familier : j'ai eu la vague impression de retrouver le bruit de fond que l'on pouvait entendre dans les salles de jeux d'arcade dans les années 80 et 90.

Après 10 à 20 minutes d'hypnotisme total où l'utilisateur est scotché à la vitre et béat d'admiration, l'imprimante fait entendre une série de bips très 'vintage' pour indiquer que l'impression est terminée. Il s'agit alors de récupérer le nouvel objet sans se brûler sur le plateau chauffant.

Ce matin avec Brunus nous avons installé une Ubuntu 12.10 sur l'une des machines qui traînent dans la salle afin de procéder plus tard à l'installation de MakerWare, le logiciel fourni par le fabricant pour Mac, Windows et Linux (dépôts Ubuntu et Fedora uniquement). Ce soft permet d'accéder à des fonctionnalités bien pratiques qui ne sont pas disponibles directement via l'écran LCD de l'imprimante, comme l'ajout d'un 'raft' (sorte de petite grille en ABS) à la base de l'objet afin d'éviter que celui-ci ne bouge lorsqu'il commence à prendre de la hauteur.

Pour terminer, voici quelques remarques en vrac, en espérant que ça puisse servir aux prochains utilisateurs :

  • Le bouton rouge siglé 'M' qui permet de valider est très très très sensible. Attention à juste l'effleurer.
  • Une impression lancée par erreur peut être annulée en appuyant sur la flèche gauche et en demandant l'annulation dans le menu.
  • Vu le temps requis pour chauffer les différents éléments de l'imprimante, il est intéressant d'enchaîner les impressions dans la mesure du possible.
  • Les poussière présentes sur le plateau peuvent perturber l'impression, il est donc judicieux de le dépoussiérer AVANT d'allumer l'imprimante.
  • Nous avons mis les chutes d'ABS et les essais ratés dans un gobelet dans le carton à gauche de l'imprimante dans l'espoir de les recycler un jour.
  • Dans le menu, la partie statistiques permet de connaître le temps total cumulé d'utilisation et, surtout, le temps de fonctionnement requis par la toute dernière impression, c'est pratique lorsqu'il s'agira de facturer les utilisateurs.

A faire :

  • Trouver une feuille de papier qui soit plus épaisse que du papier à cigarette et moins épaisse que du papier standard.
PJL Renseignement

Non à la loi renseignement

Événements à venir
Toutes activités 21/11/2018 19:00 - 22:30 — 4 rue Despourrins 64000 Pau
Visite des lycéens d'une classe de seconde 27/11/2018 15:00 - 18:00 — 4 rue Despourrins 64000 Pau
Toutes activités 28/11/2018 19:00 - 22:30 — 4 rue Despourrins 64000 Pau
Le MIPS, PauLLA et Stolon au salon Asphodèle 07/12/2018 13:00 - 20:00 — Foire exposition, 7 Boulevard Champetier de Ribes à Pau
Le MIPS, PauLLA et Stolon au salon Asphodèle 08/12/2018 10:00 - 19:00 — Foire exposition, 7 Boulevard Champetier de Ribes à Pau
Tous les événements à venir…